Cheer on team
Canada

RosieMacLennan

Trampoline

Rosie MacLennan
Birthdate: août 28, 1988
Birthplace: King City, ON
Hometown: Toronto, ON
Gold Medals 2
Silver Medals
Bronze Medals
Olympic Games

Beijing 2008 Olympic Games
London 2012 Olympic Games
Rio 2016 Olympic Games

Comment vous êtes-vous sentie en apprenant que les Jeux olympiques de Tokyo 2020 avaient été reportés ? Qu’avez-vous fait pour gérer la situation et vous préparer pour les Jeux de cet été ?

Lorsque les Jeux olympiques d’été 2020 ont été reportés, j’avais des sentiments mitigés. D’un côté, les Jeux étaient ce pour quoi je travaillais et j’étais vraiment enthousiaste. D’un autre côté, à mesure que la pandémie s’est déroulée, il est devenu évident que notre attention et notre énergie devaient être sur la santé de nos communautés, du pays et du monde. Il était de plus en plus difficile de s’entraîner avec des restrictions, et les compétitions étaient annulées. La situation est devenue encore plus incertaine et cela a eu un impact énorme sur nous tous. J’ai essayé de me concentrer sur l’occasion que ce report pouvait offrir. J’ai une autre année pour me pousser à être la meilleure que je puisse être. J’adore m’entraîner et j’adore mon sport, alors je suis heureuse de pouvoir poursuivre ce parcours.

Quel conseil donneriez-vous à un aspirant athlète ?

Poursuivez le rêve, aimez le voyage. Il est important d’avoir des rêves ambitieux et des objectifs élevés qui vous mettent au défi et vous motivent, mais, en fin de compte, vous devez aimer le quotidien. Vous devez apprécier la puissance et l’élan qui se présentent, mais aussi les défis qui vous attendent. Il est très difficile de voir la valeur des efforts lorsque vous êtes dedans, mais chaque défi présente une occasion de croissance.

Comment les moments d’« acclamation » améliorent-ils votre journée ?

Les encouragements et la joie sont deux choses qui sont au coeur de mon entraînement. Surtout lorsque vous vous entraînez pour quelque chose comme les Jeux olympiques, il est facile de s’enliser dans le stress causé par ce que vous tentez de réaliser, mais au bout du compte, je fais ce sport parce que je l’adore. J’essaie délibérément de me connecter à cette joie pendant l’entraînement. Cela peut être grâce à de petits moments de succès, à des interactions avec mes coéquipiers ou à la reconnaissance que j’ai eu l’occasion de vivre mon rêve. Je ressens aussi beaucoup de joie quand j’entends parler d’athlètes qui commencent à pratiquer un sport ou, plus particulièrement, le trampoline, après avoir vu les Jeux olympiques. Avoir cette occasion de communiquer avec les personnes qui nous soutiennent et d’entendre leurs commentaires me donne beaucoup de force et de joie que je garde en moi pendant la compétition.

#bethecheer